Portail Accueil Brochure Cartes Partenaires Contact
Ce village de la piève d'Orezza est composé de 2 hameaux :

Carcheto et Brustico, comme son nom l'indique.

Il se situe à une altitude d'environ 630 m mais en réalité, développé sur une crète, il y a un important dénivelé entre le haut du village et le bas.

Ce village, comme tous ses voisins, se situe dans le Parc Naturel Régional de Corse.

Il possède deux églises (une par hameau), une chapelle en état et deux chapelles en ruine mais sa particularité est d'offrir une magnifique cascade à quelques minutes en contrebas de l'église Sainte Marguerite.
Une autre particularité de cette commune est d'abriter l'ancienne carrière de "vert d'Orezza" , le marbre certainement le plus rare et donc le plus cher au monde.
De ce fait, de nombreux sentiers de randonnées le parcourent de part et d'autre pour la découverte.

Coordonnées GPS : 42° 21' 57" Nord
9° 22' 00" Est

L'église paroissiale Sainte Marguerite est accessible en prenant la petite route qui descend vers les gîtes ruraux et la cascade.

Il est possible de se garer aisément tout près de sa porte principale.
De style baroque, elle a été construite par des artisans de la Castagniccia au XVIIe siècle. Cette église est imposante jusqu' à des kilomètres alentours. On peut par exemple l'admirer depuis la terrasse panoramique de l'hôtel Le Refuge ou depuis la place du village de Stazzona ou encore depuis les villages de l'autre côté de la vallée. De chacun de ces points de vues, elle semble majestueuse et vous appelle à venir l'admirer de plus près.

On dit que l'église paroissiale Sainte Marguerite reçut une visite pastorale de Monseigneur Mascarli en 1589, ce qui pour l'époque était un évènement.

Ci-contre à gauche :
Buffet d'orgue en sapin avec volets sur lesquels sont tendus des toiles peintes représentant un homme et une femme musiciens (peut-être David et Sainte-Cécile ?). L'orgue avait à l'origine trois plates-faces de 9-9-9 tuyaux chacune. La façade et les détails sculptés sur le haut du buffet d'orgue ont entièrement disparus. Sur le plafond en ornementation se trouvent un ange et deux trompettes et en partie basse du buffet des losanges et des motifs floraux.
L'édifice a souffert de l'humidité et des infiltrations et un programme de restauration est en cours ...
Vous pourrez y découvrir également de nombreux trésors issus de l'art religieux :
- Un magnifique tabernacle architecturé à huit colonnes : (Photo ci-contre à droite ) en bois taillé, mouluré, peint polychrome et doré se trouve au centre de l'autel principal. (auteur inconnu, milieu du XVIIème)

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

- Une peinture murale monumentale : Sainte Marguerite y est figurée en gloire (photo ci-contre à gauche) , entourée d'anges, à l'intérieur d'un médaillon cintré à oreilles. Elle est porteuse de la palme du martyr et de la croix par laquelle elle triompha d'un gigantesque dragon qui voulait l'engloutir. Oeuvre attribué à Giacomo Grandi,1762.
En plus de l'autel principal, Sainte Marguerite possède 6 autels secondaires tous très chargés en ornementation et dédicaces :
- l'autel secondaire de l'Annonciation
- l'autel secondaire de St Jean Népomucène
- l'autel secondaire des âmes de Purgatoire
- l'autel secondaire de l'Immaculée Conception
- l'autel secondaire de la Confrérie du Rosaire
- l'autel secondaire de la très Sainte Croix.

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Et de nombreux tableaux, dont certains sont entreposés ailleurs car en cours de restauration.

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Quelques titres : "Donation du Rosaire", "Intercession de la Vierge et de St Joseph en faveur des âmes du Purgatoire", "Annonciation","St Sébastien entre St Pierre et St Paul", "Apothéose de Saint Jean Népomucène", etc ... ainsi que plusieurs tableaux "Chemin de croix". (Diaporamas ci-dessus et ci-contre)
Photo ci-dessous à droite : tableau d'autel "Immaculée Conception"
Toile peinte à l'huile se trouvant dans l'ensemble de l'autel secondaire de l'Immaculée Conception, datée de la fin du 18e siècle ou début du 19e siècle attribué également au peintre Grandi par l'historien de l'art Michel-Edouard Nigaglioni .
Photo ci-dessous à gauche : Christ en croix
Statue (grandeur nature) en bois taillé, peint polychrome, se trouvant sur l'ensemble de l'autel secondaire de la Sainte Croix . Cette oeuvre qui pourrait dater du 18 ème siècle est d'auteur inconnu. Autour d'elle, également une inscription en latin, peinte dans un cartouche dans la partie supérieure du retable : ATTRITUS EST PROPTER SCELARA NOSTRA ( "Il a souffert à cause de nos péchés" - Is 53, 5).
Ensemble de l'autel secondaire de la confrérie du Rosaire (photo ci-dessous) :
L'ornementation comporte une dédicace en latin, peinte dans un cartouche dans la partie supérieure du retable : - SICUT LILIUM INTER SPINAS SIC AMICA MEA INTER FILIAS ("comme le lys entre les épines, telle ma bien-aimée parmi les jeunes filles" - Ct 2, 2) ainsi que la date en latin, peinte sur la table de l'autel : A. 15. LUGLI 1762 (15 juillet 1762) et enfin une inscription concernant l'auteur, en latin : IGNAZIO SAVERIO RAFFALLI AEDIFICAVIT (Ignazio Saverio Raffalli l'a érigé).
Haut de page < page précédente page suivante >
Reproduction interdite - Photos et textes C.Geyschläger -- Copyright 2014