Portail Accueil Brochure Cartes Partenaires Contact
Les fours à pain sont faiblement représentés et leurs traces vraiment visibles ne subsistent plus que dans le hameau de Tramica. (Photo ci-contre à gauche, four restauré - Photo ci-dessous : four en l'état attenant à un ancien séchoir , situé dans un jardin en bord de route). Vous pourrez admirer dans ce village, de très beaux escaliers en pierre, tel celui de la photo ci-contre situé également dans le hameau principal de Tramica (ou de la photo au-dessous qui se trouve dans le hameau de Palaghjacce). L'escalier de la chapelle Notre Dame des Neiges en est également un exemple remarquable.
Vous ne trouverez pas de "ricciata" à proprement parlé (montées et ruelles traditionnelles, pavées de pierres verticales pour faciliter l'évacuation de l'eau par temps de pluie), mais de nombreux murets sont restés en pierre d'origine.
Photo ci-dessus : Un four privé dans le hameau de Tramica. Les ouvertures du foyer sont toujours fermées par des plaques pour éviter ques les petits animaux, domestiques ou non, y fassent leur nid. Il subsiste également d'étroits passages typiques entre les bâtisses et certains petits chemins sont pavés d'ardoise.
Quelques façades montrent encore des anciennes pierres d'écoulement "d'évier en débord" qui bien sûr, ne sont plus utilisées. (Photo ci-dessous à gauche)

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

"A Valle scura chì m'hai oscurata" sont les propos de Pasquale de PAOLI, qui ne réussit pas à soumettre cette commune qui resta fidèle à Mariu Emanuelle MATRA jusqu'à la mort de celui ci. Vous trouverez de belles représentations d'anciens linteaux de portes et fenêtres, fait d'une poutre transversale en bois.
D'autres ont été réalisés en pierre de taille d'un seul tenant ou, plus traditionnellement, en pierres verticales disposées en voûte, caractéristiques du bâti de Castagniccia. Quelques façades et portes indiquent les initiales du propriétaire ou la date de construction, voire les deux, gravées dans la pierre. Les portes sont souvent en bois massif, certaines paraissent d'origine et présentent des motifs géométriques en relief.
Le Monument aux Morts se situe sur le parvis de l'église Sainte Marie. Il fait face à la route et au clocher près de lui.
Le village a payé son tribu à la première guerre mondiale : 16 soldats morts au combat en 1014-1918..

Tous les 11 novembre, une gerbe est remise aux Monument aux Morts accompagnée d'une petite cérémonie.

(Voir diaporama ci-dessus)

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

La Mairie se situe dans l'ancienne école primaire du village.

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le bâtiment a été transformé récemment et entièrement restauré.
L'entrée porte encore la plaque du groupe scolaire : "François Vinciguerra" Maire de 1947 à 1977. (diaporama ci-contre à gauche)
Sur le sol, de part et d'autre de l'entrée, on peut également lire en mosaïque de galet, d'un côté l'inscription : Valle d'Orezza, de l'autre : 1956 - qui est la date de construction (diaporama ci-contre à droite)
L'entrée a été aménagée en couloir, là où avant il y avait les portes-manteaux pour accrocher les cartables et de l'autre côté les lavabos alignés pour que les petits écoliers puissent se laver les mains, à présent le passage dessert le bureau du secrétariat à gauche et la salle de réunion du Conseil Municipal plus loin. Cette salle a été baptisée : "Popaul Giovannoni" en hommage à la mémoire de cet ancien Maire très apprécié par ses électeurs, et dont les mandats à répétition se sont étalés du 1er avril 1977 au 17 avril 2003. Enfin, Le bureau du Maire ferme la succession des pièces.
Tous les murs sont abondemment décorés de gravures et d'affiches sur le patrimoine de la Corse, ainsi que des affichages habituels : Présidents successifs et autres documents officiels.
En dessous, en rez-de-jardin, là où se trouvait jadis le préau couvert pour les jeux de récréation, se tient actuellement la salle des fêtes. Ce lieu a été fermé et entièrement vitré pour un résultat des plus réussi. Un imposant bar en bois a été placé pour les fêtes et réceptions.
Sur le mur, de très anciennes photos concernant certains évènements de la vie du village ont été encadrées. (voir diaporama ci-dessus à droite) . L'une d'entre elle (photo ci-contre) relate la visite de l'évêque du Diocèse, Monseigneur Rodier, qui était venu en 1936 pour visiter l'église Sainte Marie.
Enfin, la présente municipalité a réalisé une place pavée devant la chapelle Saint Jacques-Philippe, pour abriter en rez-de-jardin un local de stockage pour le matériel de la commune. (Voir diaporama ci-dessus à droite)

Dans les siècles passés, chaque village de Castagniccia avait sa spécialité artisanale.

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

A Valle ghjè u paese di i pippaghji... [Valle d'orezza est le village des pipiers (artisans sur bois)].
Malheureusement les derniers artisans sont décédés : † Lucien Colombani, † François Giudicelli, † Denis Moracchini.
Vous pouvez admirer sur les photos à droite et à gauche, les plaques de porte et les outils de Mr Denis Moracchini, dans les diaporamas ci-contre à droite et ci-dessous: quelques exemples de ses créations.

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Quelques personnes du village seraient capables de perpétuer cet art, mais tardent à reprendre le flambeau ...
La présente municipalité a pour projet de construire un petit musée de la pipe et des artisans du bois au centre du village .... Nous pourrons ainsi par la suite, vous présenter une page entière consacrée à ce précieux patrimoine dont le savoir-faire est malheureusement en voie de disparition faute de moyens humains.
Haut de page < page précédente page suivante >
Reproduction interdite - Photos C.Geyschläger - Textes :Michel Sorbara / C.Geyschläger - Copyright 2014